vendredi , 22 juin 2018
Home / Actualité / La Grande-Bretagne refuse un visa à un érudit musulman

La Grande-Bretagne refuse un visa à un érudit musulman

karadaoui_1.jpgLONDRES (AFP) – La Grande-Bretagne a refusé un visa à Youssef al-Qardaoui, un érudit musulman qatari controversé, a indiqué le ministère de l’Intérieur britannique jeudi. « La Grande-Bretagne ne tolèrera pas la présence de ceux qui cherchent à justifier tout acte de violence terroriste ou qui expriment des vues qui pourraient déclencher des violences intercommunautaires », a déclaré un porte-parole du ministère, confirmant que le visa avait été refusé.
La décision d’interdire la venue de l’érudit a été critiquée par le Conseil musulman de Grande-Bretagne, qui chapeaute des organisations musulmanes du pays. Né en Egypte et de nationalité qatarie, Youssef al-Qardaoui s’est rendu en Grande-Bretagne en 2004 mais son voyage avait été émaillé par les protestations d’associations juives et homosexuelles qui l’ont accusé d’être homophobe et antisémite.
Le leader de l’opposition britannique David Cameron a demandé le mois dernier au Premier ministre Gordon Brown que Londres interdise aux « prêcheurs de haine » de venir sur son territoire, mentionnant le nom de Youssef al-Qardaoui. Vingt députés ont signé une motion exprimant leur « grave inquiétude » vis-à-vis de l’octroi d’un visa à l’érudit.
Le secrétaire-général du Conseil musulman de Grande-Bretagne, Muhammad Abdul Bari, a observé que l’érudit jouissait « d’un respect et d’une influence incomparables dans tout le monde musulman » et a dit craindre que cette décision « envoie un mauvais message aux musulmans ».
Youssef al-Qardaoui, formé à l’université égyptienne d’Al-Azhar, a écrit plusieurs livres islamiques qui ont rencontré du succès dans le monde musulman. Il est interdit d’entrée aux Etats-Unis depuis 1999.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.