mardi , 28 juin 2022
Home / Actualité / Indonésie: YouTube de nouveau accessible, le gouvernement s’excuse

Indonésie: YouTube de nouveau accessible, le gouvernement s’excuse

You_tube_1.jpgJAKARTA (AFP) – L’accès au fameux site d’échanges de vidéos YouTube a été restauré en Indonésie et le gouvernement s’est excusé vendredi auprès des utilisateurs de l’internet tout en continuant d’affirmer vouloir bloquer le film anti-islam d’un député néerlandais.

YouTube, d’autres sites et des blogs diffusant des extraits de « Fitna », le court-métrage du député d’extrême-droite Geert Wilders, avaient été interdits d’accès cette semaine en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde, à la demande du gouvernement.

Mais la mesure, qualifiée de trop radicale par des associations, a suscité une grogne généralisée chez des dizaines de milliers d’internautes indonésiens adeptes de YouTube ou de MySpace.

Le gouvernement a été accusé de « censure », de surcroît inutile puisque l’accès au film restait possible en prenant des chemins détournés.

L’Alliance des journalistes indépendants a comparé la décision de bloquer YouTube à l’acte d' »incendier un restaurant afin d’y tuer une mouche ».

Au final, les autorités ont fait machine arrière.

« L’accès à YouTube et plusieurs autres sites a été réouvert après que les fournisseurs d’accès à l’internet eurent reçu une avalanche de protestations des utilisateurs », a déclaré à l’AFP Heru Nugroho, de l’Association des fournisseurs d’accès à l’internet en Indonésie.

Le ministre des communications indonésien, Muhammad Nuh, a présenté ses excuses vendredi dans une conférence de presse.

« Je demande pardon au public pour les dérangements causés ces derniers jours par le blocage des sites », a-t-il dit.

Des centaines d’Indonésiens ont manifesté ces derniers jours, à l’appel de mouvements islamiques traditionalistes, contre le film de Geert Wilders, dans lequel celui-ci fustige le Coran.

About Rédaction

Check Also

Fermeture de la mosquée Sounna à Marseille, le « test » de la grande prière

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a fermé pour six mois la mosquée Sounna, l’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.