mardi , 17 juillet 2018
Home / Non class / Grande Bretagne: Étudiantes en médecine musulmanes refusent les règles d’hygiène

Grande Bretagne: Étudiantes en médecine musulmanes refusent les règles d’hygiène

Hygienne_1.jpg(the Telegraph)- Des étudiantes en médecine musulmanes refusent d’obéir aux règles d’hygiène imposées pour stopper la propagation de « supermicrobes » meurtriers, parce qu’elles disent que c’est contre leur religion.

Des femmes en formation dans plusieurs hôpitaux en Angleterre ont soulevé des objections à découvrir leurs bras et à rouler leurs manches quand elles se lavent les mains, car c’est considéré comme immodeste dans l’islam. Les universités et les NHS Trusts craignent que beaucoup d’autres vont refuser de coopérer avec les nouvelles orientations que le ministère de la Santé a présentées ce mois-ci, qui stipulent que tous les médecins doivent être à « nu au-dessous du coude ».

La mesure est jugée nécessaire pour arrêter la propagation des infections telles que le MRSA et le Clostridium difficile, qui ont tué des centaines de personnes. L’Université de Sheffield a également signalé le cas d’une médecin musulmane qui a refusé le « brossage », car cela laissait son avant-bras exposé.

Les documents provenant de l’Université de Birmingham révèlent que certaines étudiantes préfèrent quitter le cours plutôt que d’exposer leurs bras, et avertissent que cela pourrait exposer les NHS Trust à des actions en justice.

Les experts en hygiène ont dit hier soir qu’aucune exception ne devrait être faite pour des motifs religieux.

Dr Mark Enright, professeur de microbiologie à l’Imperial College de Londres, a déclaré : « Pour vous laver les mains correctement, et réduire les risques de C-difficile et MRSA, vous devez être capable de laver toute la zone autour du poignet ».

« Je ne pense pas qu’il serait bon de créer une exemption sur quelque motif que ce soit. La politique du « nu au-dessous des coudes » doit être appliquée universellement ».

Dr Charles Tannock, un député conservateur et ancien consultant de l’hôpital, a déclaré : « Ces étudiantes sont formées en utilisant l’argent des contribuables et elles ont un devoir de ne pas mettre en danger la santé de leurs patients ».

« Peut-être que ces femmes ne devraient pas choisir une carrière en médecine si elles se sentent incapables de se conformer aux lignes directrices que tout le monde doit suivre ».

Mais l’Association médicale islamique a insisté sur le fait que couvrir le corps en public, sauf le visage et les mains, est un principe fondamental de l’Islam.

« Aucune musulmane pratiquante – médecin, étudiante en médecine, infirmière ou patiente – devrait être forcée de mettre ses bras à nus en dessous du coude », a-t-il dit.

Dr Majid Katme, porte-parole de l’association, a déclaré : « Les bras exposés peuvent ramasser des germes et il y a beaucoup de preuves pour suggérer que la peau est plus sûre pour le patient si elle est couverte. Une idée pourrait consister à produire des longs gants stériles et jetables qui montent aux coudes. »

Traduit par le site: Point de bascule (CA)

[ratings]

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.