lundi , 10 décembre 2018
Home / Non class / GB: la justice accorde à une écolière le droit de porter un bracelet sikh

GB: la justice accorde à une écolière le droit de porter un bracelet sikh

LONDRES (AFP) –La Haute cour de Londres a statué mardi en faveur d’une adolescente britannique de 14 ans, qui s’estimait victime de discrimination après avoir été expulsée de son école parce qu’elle portait un bracelet marquant son appartenance à la religion sikhe.

Sarika Watkins-Singh pourra retourner en septembre à l’école pour filles d’Aberdare (sud du Pays de Galles) d’où elle avait été expulsée en novembre 2007 car elle refusait de retirer son « Kara », un bracelet d’acier sikh.

L’établissement scolaire public avait justifié sa décision en rappelant que son règlement intérieur n’autorise aucun bijou, sauf montres et clous d’oreilles non fantaisistes.

« Je suis comblée. C’est merveilleux de savoir que le long chemin que j’ai parcouru a finalement abouti. Je suis heureuse de savoir que personne d’autre ne subira ce que moi et ma famille ont subi », a déclaré Sarika à l’issue du jugement.

« Je veux simplement dire que je suis fière d’être galloise et une sikh du Pendjab », a-t-elle ajouté.

Saluant le jugement, la mère de Sarika, Sinita, a déclaré : « Nous sommes folles de joie. C’est un tel soulagement ».

Anna Fairclough, avocate de l’organisation des droits de l’homme Liberty, qui représente la famille Singh, a estimé que le « bon sens » avait triomphé.

« Ce jugement établit clairement qu’il faut vraiment avoir une bonne raison avant de s’ingérer dans la liberté religieuse de quelqu’un. Nos importantes traditions de tolérance religieuse et d’égalité raciale ont été justement confirmées aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

La Haute cour a estimé que l’école s’était rendue coupable de discrimination indirecte en violation des lois sur les relations raciales et l’égalité. Le juge a réfuté l’argument de l’établissement selon lequel le port du Kara était susceptible de provoquer des débats passionnés, au même titre qu’arborer le drapeau gallois.

Le juge a estimé que cette comparaison était « profondément erronée car elle ignore totalement l’importance religieuse du Kara, que n’a pas le drapeau gallois ».

Dans un communiqué, la direction de l’école d’Aberdare s’est dite prête à reprendre l’adolescente. « Sarika se verra offrir aide et soutien afin de la réintégrer à une vie scolaire quotidienne normale », selon le texte.

Le cas de Sarika avait suscité un important élan de solidarité à travers la communauté religieuse sikhe ou non sikhe. La famille s’était rendue au 10, Downing street –résidence officielle à Londres du Premier ministre Gordon Brown– pour remettre une pétition signée par plus de 400 institutions religieuses sikhes, organisations sikhes et non sikhes.

Les signataires avaient lancé un appel à M. Brown pour qu’il intervienne afin de « montrer que la discrimination est totalement inacceptable ».

[ratings]

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.