samedi , 17 novembre 2018
Home / Actualité / France: l’imam Chalghoumi connu de la police pour avoir été extrémiste

France: l’imam Chalghoumi connu de la police pour avoir été extrémiste

Hassen ChalghoumiBOBIGNY (Seine-Saint-Denis) (AFP) L’imam de Drancy Hassen Chalghoumi, qui assure avoir été menacé de mort après s’être prononcé pour une loi contre la burqa, est connu des services de police pour avoir fait des prêches extrémistes, selon un expert en terrorisme, ce que nie M. Chalgoumi.

Selon Jean-Charles Brisard, qui cite des notes de la Direction générale de la police nationale datant de 2004, Hassan Chalghoumi tenait des « propos particulièrement extrémistes », alors qu’il prêchait en 2004 dans un foyer Sonacotra à Bobigny.

Il incitait au Jihad, disant que « celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis », et protestait contre les dénonciations des « frères » à la police, a affirmé mercredi cette source à l’AFP.

Hassan Chalghoumi était à l’époque manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy et son badge lui avait été retiré le 11 août 2003 pour « raisons de sûreté ». L’enquête portait initialement sur l’un de ses frères.

Interrogé par l’AFP, M. Chalghoumi assure de son côté qu’il a arrêté de prêcher à Bobigny en 2002, « pour préparer la construction de (la mosquée de) Drancy ».

M. Chalghoumi, originaire de Tunisie, reconnaît en revanche que son badge lui a été retiré à Roissy. « On me l’a retiré parce qu’on m’a dit que je partais souvent à La Mecque », affirme-t-il.

« Depuis mon arrivée en France en 1996, je n’ai jamais eu de problème avec la police », dit-il, expliquant avoir obtenu la nationalité française en 2000.

Il indique être « passé par une école coranique en Syrie et au Pakistan de 1992 à 1996 ». Il s’agissait « d’écoles soufies (le soufisme est une doctrine et une pratique mystique de l’islam) et pas d’écoles extrémistes », assure-t-il.

« Je ne suis pas un extrémiste, je n’ai jamais prêché la haine mais toujours le respect », a-t-il ajouté.

Hassen Chalghoumi est le président de l’association Al-nour (lumière) qui gère la mosquée de Drancy. Il se présente comme l’imam de cette mosquée, mais selon les fidèles, il n’en est pas l’imam attitré.

About him

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.