mercredi , 14 novembre 2018
Home / Actualité / Festival du monde arabe : À la croisée des mémoires

Festival du monde arabe : À la croisée des mémoires

Canada_1.jpg(Radio Canada)- Dialogue! C’est le mot maître de Joseph Nakhlé, directeur général et artistique du Festival du monde arabe (FMA). M. Nakhlé a dévoilé jeudi la programmation de la 10e édition de ce festival sous le thème de Mémoires croisées. En entrevue avec Radio-Canada.ca, le directeur artistique de cette édition, qu’il a qualifiée de mémorable, a insisté sur une création.

L’objectif, dit M. Nakhlé, c’est d’aller chercher ce vocabulaire, cette danse, cette musique, qui sont délaissés, mais qui sont déposés en nous, dans nos identités.

Je me souviens sera une création de fusion musicale et multidisciplinaire, fondée sur un travail de recherche sur plusieurs mois. Outre cette création qui réunira sur scène 30 musiciens et danseurs, Joseph Nakhlé mentionne trois spectacles phares de cette 10e édition:

  • Alger à deux temps avec Nassima Chabane et Amazigh Kateb
  • Les trois magnifiques avec Naseer Shamma, Carlos Pinana et Ashraf Sharif Kahn
  • Les voix des cèdres avec le choeur Fayha, le plus grand ensemble a capella du monde arabe

La programmation ne s’arrête pas là. Des dizaines d’autres spectacles sont prévus du 30 octobre au 15 novembre.

Projet spéciaux

Outre la venue du choeur Fayha, cette 10e édition a donné naissance à quatre projets spéciaux :

  • la projection d’un documentaire-fiction intitulée Moriscos, sur la déportation de musulmans d’Espagne au début du XVIIe siècle;
  • l’exposition Trait d’union, Islam-Christianisme;
  • la publication d’un livre sur le FMA, intitulé Arabitudes, l’altérité arabe au Québec;
  • la production d’un documentaire intitulé Le conte des passions barbares, sur le festival et son histoire vus par plusieurs personnes.

Sans oublier La Médina dans le métro, qui a pour objectif de créer des ponts avec les diverses communautés culturelles de Montréal. La Médina permettra aux utilisateurs du métro de Montréal de découvrir différentes pratiques artistiques de la culture arabe, que ce soit la calligraphie, la peinture corporelle au henné, la musique, la danse.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.