vendredi , 21 septembre 2018
Home / Actualité / Des musulmans américains condamnent la fusillade de Fort Hood

Des musulmans américains condamnent la fusillade de Fort Hood

Nidal_malek_hasan.jpgWASHINGTON (AFP) –Des associations musulmanes américaines ont condamné jeudi la fusillade qui a fait 12 morts dans une base militaire au Texas (sud), exprimant également la crainte que le nom du tireur, Nidal Malik Hasan, entraîne une chasse aux sorcières à l’encontre des musulmans américains.

« Nous condamnons cette lâche attaque dans les termes les plus forts et demandons que les auteurs (de cette tuerie) soient condamnés (…) », écrit l’une des principales associations musulmanes américaines, le Cair.

« Aucune idéologie politique ou religieuse ne peuvent justifier ou excuser une telle violence gratuite et aveugle. L’attaque était d’autant plus haineuse qu’elle ciblait les volontaires de l’armée qui protègent notre nation », indique le communiqué.

L’association a également exprimé la crainte que les communautés musulmanes américaines pâtissent du fait que le nom du tireur ait des consonances pouvant suggérer qu’il était musulman.

Le tireur était un psychiatre militaire, le commandant Nidal Malik Hasan et était sur le point d’être envoyé en Irak. Aucune information n’a filtré sur sa confession.

« C’est un nom musulman », a toutefois affirmé Ibrahim Hooper, membre de l’association, exprimant la crainte que le drame de Fort Hood détériore les relations inter-confessionnelles aux Etats-Unis, déjà tendues après les attentats du 11 septembre 2001 et les guerres en Irak et en Afghanistan.

L’association Cair est notamment connue pour avoir lancé dans le passé une pétition intitulée « pas au nom de l’Islam » pour dénoncer les actes terroristes perpétrés au nom de cette religion.

Qaseem Ali Uqdah, directeur d’une association de soldats américains musulmans, l' »American Muslim Armed Forces and Veterans Affairs Council », a de son côté indiqué qu’il craignait « une chasse aux sorcières » comme celle qui avait suivi le 11-Septembre.

Il a lui aussi condamné la fusillade. « C’est un acte criminel (…) cela n’a rien à voir avec la religion », a-t-il déclaré à l’AFP.

Selon un sondage publié par l’institut américain Pew en septembre dernier, 38% des personnes interrogées estiment que l’islam encourage davantage la violence que les autres religions, tandis que 58% pensent que les musulmans font l’objet d’un grand nombre de discriminations aux Etats-Unis.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.