vendredi , 22 juin 2018
Home / Actualité / Démantèlement d’un réseau de proxénétes marocains à Orange

Démantèlement d’un réseau de proxénétes marocains à Orange

Prox__n__tisme.jpg(AFP)- Dix personnes, dont le président de l’association gérant la principale mosquée d’Orange, ont été interpellées, soupçonnées d’avoir monté un réseau de proxénétisme adossé à une filière d’immigration clandestine, a-t-on appris jeudi de source proche de l’enquête.

Les activités du réseau, remontant à 1996, constituent « une véritable traite d’êtres humains », a-t-on ajouté.

Le président de l’association « Lumière de Dieu », âgé de 55 ans, de nationalité marocaine et résidant en France, trois de ses fils adultes, une Marocaine de 40 ans ainsi que cinq femmes prostituées dont trois en situation irrégulière ont été interpellées mardi par la police, a-t-on précisé, soulignant que la gestion de la mosquée n’avait rien à voir avec le réseau démantelé.

Le principal suspect usait de son influence auprès des familles souvent modestes de la communauté marocaine, notamment pour les aider à faire venir des parentes clandestinement ou en falsifiant des papiers administratifs.

L’une des femmes interpellées, âgée d’une vingtaine d’années et qui ne parlait pas un mot de français, avait ainsi été enfermée dans le coffre d’une voiture particulière pour franchir les frontières.

Les jeunes femmes, hébergées chez d’autres femmes déjà prostituées dans le réseau, étaient progressivement poussées à se prostituer sous la contrainte pour rembourser leur voyage, facturé jusqu’à 7 ou 8.000 euros, avec la promesse d’obtenir une régularisation pour rester en France.

Le principal suspect avait acheté une dizaine d’appartements, qu’il avait commencé à revendre en 2007 lorsque de premiers témoignages l’ont mis en cause. Ses trois fils, qui tenaient un bar à Orange nommé « Le France », faisaient le coup de poing en cas de besoin et l’une des femmes prostituées les a accusés de viol. Les dix personnes interpellées, soupçonnées de proxénétisme aggravé, blanchiment d’argent en bande organisée et aide au séjour illégal, étaient toujours jeudi soir en garde à vue, qui peut durer 96 heures, au commissariat d’Avignon.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.