samedi , 17 novembre 2018
Home / Actualité / Caricatures de Mahomet: la cour d’appel juge la LIM irrecevable à agir

Caricatures de Mahomet: la cour d’appel juge la LIM irrecevable à agir

charlie.JPGPARIS (AFP) – La cour d’appel de Paris a jugé mercredi irrecevable à agir la Ligue islamique mondiale (LIM), qui s’était constituée partie civile dans le procès contre les caricatures de Mahomet publiées en février 2006 par Charlie Hebdo. Avant même d’aborder le fond du dossier, la 11e chambre de la cour d’appel, présidée par Laurence Trebucq, s’est retirée pour statuer sur la recevabilité de quatre parties civiles, mises en cause par la défense. Comme ils l’avaient déjà fait en première instance, mais en vain, les avocats de Charlie Hebdo, Mes Richard Malka et Georges Kiejman, ont soulevé ‘irrecevabilité de la constitution de partie civile de la LIM, arrivée tardivement dans la procédure et qui selon eux « n’a pas pour objet de combattre le racisme ».
Organisation internationale basée en Arabie saoudite et largement financée par ce pays pour promouvoir l’islam dans le monde, la LIM « n’établit pas avoir la capacité d’agir en France », a considéré la cour, avant de juger « irrecevable » sa constitution de partie civile. La cour a également retoqué trois autres parties civiles (deux particuliers, ainsi qu’une association politique), estimant qu’ils n’avaient pas d’intérêt à agir dans cette procédure.
Seule restait donc mercredi après-midi en lice face à Charlie Hebdo l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Relaxé il y a un an par le tribunal correctionnel de Paris, Philippe Val, directeur de la publication de Charlie Hebdo, comparaît mercredi devant la cour d’appel de Paris pour répondre d’une série de caricatures de Mahomet, publiées en février 2006 dans l’hebdomadaire satirique.
Considérant ces caricatures comme « injurieuses » pour les musulmans, plusieurs organisations islamiques avaient poursuivi le journal en justice. Tandis que la Grande Mosquée de Paris, partie civile en première instance, s’est satisfaite du jugement de première instance, l’UOIF et la LIM ont interjeté appel. Débuté vers 14H00, le procès devrait se poursuivre tard dans la soirée. Le tribunal devrait ensuite mettre son jugement en délibéré, à plusieurs semaines.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.