lundi , 10 décembre 2018
Home / Actualité / Barack Obama visé par des rumeurs malveillantes

Barack Obama visé par des rumeurs malveillantes

Obama_1.jpg WASHINGTON (yahoo) – Bien que chrétien déclaré, Barack Obama est confronté à des rumeurs et insinuations persistantes lui attribuant des liens avec l’islam. Il a beau démentir ces allégations qui visent à le stigmatiser, elles ne cessent de ressurgir.

Le candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine et son équipe de campagne ont réagi vivement la semaine dernière à la diffusion sur Internet d’une photo le montrant dans une tenue traditionnelle locale lors d’une visite au Kenya en 2006. On y voit un Barack Obama coiffé d’un turban et habillé d’une tunique blanche offerts par des habitants de Wajir, dans le nord-est du Kenya, pays dont son défunt père était originaire.

Hillary Clinton et ses collaborateurs ont nié toute implication dans la diffusion du cliché, mais le camp Obama leur a reproché une manoeuvre « honteuse ».

La semaine dernière, le sénateur républicain John McCain, désormais assuré d’obtenir l’investiture de son parti, s’était ému de la manière dont M. Obama avait été présenté lors d’une émission de télévision. En présentant M. McCain, l’animateur avait notamment nommé à trois reprises le sénateur noir en mentionnant son deuxième prénom: Hussein.

De récents propos élogieux de Louis Farrakhan, ex-leader l’organisation noire musulmane Nation of Islam, à l’égard du sénateur de l’Illinois, ont également suscité des questions lors d’une réunion avec des représentants de la communauté juive à Cleveland (Ohio).

Farrakhan n’a pas apporté formellement son soutien à M. Obama mais a déclaré à son propos: « Ce jeune homme est l’espoir du monde entier (de voir) l’Amérique changer et devenir meilleure. » Lors d’un débat présidentiel la semaine dernière, M. Obama a dénoncé les opinions de Farrakhan, imprégnées d’antisémitisme et de racisme.

Le candidat démocrate ne cesse de répéter qu’il est chrétien et souligne qu’il a prêté serment sur la Bible en prenant ses fonctions de sénateur. « En fait, je n’ai jamais été musulman », a-t-il rappelé aux dignitaires juifs de Cleveland, selon une transcription de leur réunion à huis clos.

Ses collaborateurs restent attentifs aux rumeurs et insinuations. « Notre campagne veille à répondre rapidement à toute information qui apparaît sur le sénateur Obama sur Internet, dans les médias ou de la part de nos adversaires », souligne Bill Burton, un porte-parole.

Les rumeurs malveillantes s’appuient en partie sur le passé multiculturel de M. Obama, né d’une mère blanche du Kansas et d’un père noir du Kenya, et qui a passé une partie de son enfance en Indonésie, un pays musulman.

« Mon grand-père, qui était kényan, s’est converti au christianisme, puis à l’islam », a expliqué le candidat démocrate. « Mon père n’a jamais pratiqué, il était agnostique. Donc hormis mon nom et le fait que j’ai vécu dans un grand pays musulman pendant quatre ans quand j’étais enfant, j’ai très peu de lien avec la religion musulmane. »

Certaines allégations, de toute évidence fausses, continuent pourtant à être colportées, souvent de manière anonyme:

-Un courriel circulant sur Internet laisse entendre qu’il cacherait ses origines musulmanes, et affirme qu’il a prêté serment au Sénat sur le Coran en tournant le dos au drapeau américain durant le Serment d’allégeance à la patrie.

-Une autre rumeur fausse prétend qu’enfant, il a fréquenté une madrassa (école coranique) à Djakarta. En fait, en Indonésie, il a été scolarisé dans un établissement laïque et public, ouvert à toutes les confessions, montrent des interviews menées l’an dernier par l’Associated Press. Le directeur-adjoint de l’école Akmad Solichin précise: « la plupart de nos élèves sont musulmans, mais il y a des chrétiens également. Tout le monde est le bienvenu ici. »

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.