samedi , 17 novembre 2018
Home / Actualité / Assassinat d’un prêtre orthodoxe dans le centre-ville de Bagdad

Assassinat d’un prêtre orthodoxe dans le centre-ville de Bagdad

chretiens_irak_1.jpgBAGDAD, 5 avr 2008 (AFP) – Un prêtre orthodoxe a été assassiné samedi par des inconnus en plein centre de Bagdad et le pape Benoît XVI a exprimé sa « profonde douleur » à la suite de ce nouveau meurtre de chrétien en Irak.

Des hommes armés non identifiés circulant en voiture ont ouvert le feu sur Yousef Adel, prêtre de l’Eglise syriaque orthodoxe, qui sortait de son domicile dans le quartier central de Karrada, ont indiqué des sources irakiennes de sécurité qui ont requis l’anonymat.

Le prêtre qui officiait dans la paroisse Saint Pierre de ce même quartier est mort sur le coup. L’incident a eu lieu vers 12H00 locales (09H00 GMT) et les assaillants ont pu prendre la fuite, selon les mêmes source.

Le corps de la victime a été évacué à l’hôpital Ibn Nafis, l’un des principaux établissements de la capitale.

Au Vatican, le pape a exprimé sa « profonde douleur » dans un télégramme de condoléances adressé à l’archevêque syriaque orthodoxe de Bagdad, Saverius Jamil Hawa.

Benoit XVI a aussi prié pour que « le peuple irakien trouve le chemin de la paix pour construire une société juste et tolérante ».

Les chrétiens d’Irak sont régulièrement les cibles de violences, enlèvements, meurtres et attentats à la bombe contre des églises, commis par des insurgés, chiites comme sunnites. Ils sont accusés de soutenir les « envahisseurs croisés ».

Les Chaldéens, des catholiques de rite oriental, constituent la principale communauté chrétienne du pays, et l’une des plus anciennes églises chrétiennes.

L’archevêque chaldéen de Mossoul (nord), Mgr Faraj Rahou, avait été enlevé fin février par des inconnus et son cadavre retrouvé à la mi-mars.

Deux prêtres du diocèse de Mossoul avaient été enlevés pendant neuf jours en octobre 2007, et en juin 2007, un prêtre et trois diacres avaient été abattus devant une église de cette ville, capitale de la province de Ninive qui est devenue un fief d’Al-Qaïda en Irak.

Le sort de deux autres membres de l’Eglise chaldéenne, enlevés à Bagdad respectivement en août et en novembre 2006, demeure inconnu.

En janvier, des attentats à la voiture piégée avaient visé la cathédrale chaldéenne et une église orthodoxe à Kirkouk (nord de l’Irak), sans faire de victime mais provoquant d’importants dégâts matériels. A Mossoul, des attentats à la bombe contre des églises et bâtiments chrétiens avaient fait quatre blessés.

Avant l’invasion de mars 2003, la communauté chrétienne d’Irak totalisait quelque 800.000 membres, soit 3% environ d’une population en très grande majorité musulmane.

Depuis, de nombreux représentants de cette communauté ont fui le pays ou ont émigré au Kurdistan irakien (nord).

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.