mercredi , 21 février 2018
Home / Actualité / Arabie: 9 arrestations après des heurts dans la ville sainte de Médine

Arabie: 9 arrestations après des heurts dans la ville sainte de Médine

Arabie_2_1.jpgRYAD, 24 fév 2009 (AFP) –Le calme est revenu mardi soir à Médine au lendemain de heurts entre des pèlerins chiites et des fidèles sunnites dans cette région de l’est de l’Arabie saoudite, ont indiqué des témoins, les autorités faisant état de l’arrestation de neuf personnes.

La situation s’est apaisée après des discussions entre des responsables locaux et des représentants des pèlerins chiites, ont précisé à l’AFP ces témoins contactés par téléphone.

Plus tôt, le ministère saoudien de l’Intérieur a annoncé l’arrestation de neuf personnes après des heurts lundi « entre des pèlerins et des fidèles » sur l’esplanade du mausolée du prophète Mahomet, qui attire plusieurs millions de pèlerins à Médine.

« Neuf personnes ont été arrêtées et une enquête est en cours pour déterminer leurs motivations », a déclaré à l’AFP le général Mansour Turki, refusant de confirmer que les violences avaient opposé des chiites à des sunnites.

Le général Turki a également démenti une information de médias iraniens selon lesquels deux membres de la minorité chiite saoudienne ont péri lors de heurts avec la police.

L’organisation saoudienne de défense des droits de l’Homme Human Rights First a condamné les violences à Médine, qu’elle affirme être une attaque de la police religieuse contre des pèlerins chiites.

« L’incident (de l’esplanade) n’est pas comparable à celui du cimetière de Baqi et il est difficile de dire s’il s’agit de sunnites ou de chiites avant la fin de l’enquête », a pour sa part expliqué le général Turki.

Selon la presse saoudienne, des pèlerins chiites s’étaient opposés vendredi à des représentants de la police religieuse au cimetière, situé aussi à Médine, et où est inhumé, selon les chiites, leur second imam, Hassan Ben Ali.

La police religieuse, qui n’autorise pas les rituels chiites, avait empêché ces pèlerins de célébrer leur imam et ces derniers avaient ensuite attaqué à coups de pierres un poste de cette force.

La minorité chiite représente environ 10% de la population d’Arabie saoudite, un royaume régi par le wahhabisme, une doctrine rigoriste sunnite de l’islam.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.