mardi , 17 juillet 2018
Home / Actualité / Après l’école, les Pays-Bas interdisent la burqa dans les universités

Après l’école, les Pays-Bas interdisent la burqa dans les universités

Burqa_1_1.jpgLA HAYE (AFP) -Les Pays-Bas vont interdire le port de la burqa et du niqab, ces voiles islamiques qui recouvrent le corps et le visage, aux femmes allant à l’université, a annoncé le ministère de l’Education mercredi.

L’interdiction « va inclure l’enseignement supérieur car le parlement l’a demandé », a expliqué à l’AFP Freek Manche, porte-parole du ministre de l’Education Ronald Plasterk. Initialement, l’interdiction, annoncée en septembre, était limitée aux écoles primaires et secondaires.

« C’est une interdiction de tous les tissus couvrant le visage. Le but est d’assurer que toutes les personnes qui communiquent dans l’enceinte de l’école soient capables de se regarder dans les yeux et de voir les visages des uns et des autres », a ajouté M. Manche.

L’interdiction s’applique aux élèves et professeurs, mais aussi aux parents et au personnel d’entretien ou administratif. Elle n’avait initialement pas été instaurée pour les universités car « ce niveau d’enseignement n’est pas obligatoire. Il s’agit d’adultes », selon M. Manche.

Une centaine d’élèves du primaire et du secondaire ainsi que quelques étudiantes sont concernés par l’interdiction, selon lui. Jusqu’ici, les écoles et universités réglementaient à leur guise le port du voile. La loi interdisant les burqas et niqabs devrait être adoptée courant 2009, a précisé M. Manche.

La burqa recouvre tout le corps de la femme et masque son visage à l’exception de ses yeux, qui peuvent être recouverts d’un morceau de tissu. Le niqab est un voile intégral couvrant le visage.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.