mardi , 20 février 2018
Home / Actualité / Allemagne: Cologne interdit un rassemblement public « anti-islamisation »

Allemagne: Cologne interdit un rassemblement public « anti-islamisation »

anti_islam.jpgCOLOGNE, Allemagne (Reuters) – A la suite de quelques incidents entre militants de gauche et d’extrême droite, la police allemande a interdit une manifestation prévue samedi à Cologne « contre l’islamisation et l’invasion par l’immigration » de l’Allemagne et de l’Europe.

« Le rassemblement a été interdit », a annoncé un porte-parole de la police, précisant qu’un policier avait été blessé dans les affrontements et que 3.000 membres des forces de l’ordre avaient été déployés dans la ville pour assurer la sécurité publique.

Un porte-parole du groupe « Pro-Köln » (« Pro-Cologne »), à l’origine de cette manifestation, a fait part de sa « surprise » devant cette interdiction et a précisé qu’une conférence de presse serait organisée dans la journée.

Quelque 40.000 personnes avaient manifesté contre le projet de rassemblement et bloqué plusieurs voies d’accès au centre-ville.

Vendredi soir, des activistes d’extrême gauche ont lancé des pierres sur un bateau qui descendait le Rhin avec à son bord des partisans de cette manifestation anti-islamisation.

D’autres incidents se sont produits samedi matin.

Des extrémistes de gauche ont bloqué une voie ferrée entre l’aéroport et le centre-ville, par laquelle 150 militants nationalistes devaient arriver à Cologne.

Les manifestants de gauche brandissaient des pancartes « Nazis hors de Cologne » et « Temples, synagogues, églises et mosquées, tout nous va ».

« Nous sommes ici pour sortir le ‘carton rouge’ contre le racisme », a expliqué le maire de Cologne, Fritz Schramma.

Le mouvement « Pro-Köln » (« Pro-Cologne ») avait invité l’ensemble des formations européennes partageant ses opinions à participer à ce rassemblement.

Pro-Köln s’oppose notamment à la décision de la mairie de Cologne d’autoriser la construction d’une mosquée pourvue d’un vaste dôme et de minarets.

Le mouvement avait annoncé sur son site internet la venue du président du Front national, Jean-Marie Le Pen, du chef de file du parti autrichien de la liberté, Heinz-Christian Strache, ainsi que de membres du Vlaams Belang belge, toutes des formations d’extrême droite.

Quelque 3,2 millions de musulmans vivent en Allemagne, plus de la moitié étant d’origine turque.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.