dimanche , 24 juin 2018
Home / 2.000 pèlerins refusant de rentrer à Gaza via Israël, bloqués en mer

2.000 pèlerins refusant de rentrer à Gaza via Israël, bloqués en mer

pelerins-palestiniens.jpgLE CAIRE (AFP) –Plus de 2.000 pèlerins palestiniens de retour de La Mecque étaient bloqués samedi sur des bateaux au large du port égyptien de Nuweiba (Sinaï) après leur refus de retourner dans la bande de Gaza via Israël, a rapporté une source policière égyptienne.

« Quelque 2.250 pèlerins palestiniens sont bloqués sur deux ferries au large de Nuweiba » après avoir quitté vendredi le port jordanien d’Aqaba, a indiqué cette source.

Début décembre, ces Palestiniens avaient été autorisés par Le Caire à quitter Gaza par le terminal de Rafah, à la frontière avec l’Egypte, fermée depuis la prise du contrôle de la bande de Gaza par le mouvement islamiste Hamas en juin.

Israël avait alors protesté, s’inquiétant du fait que des membres de groupes armés en lutte contre Israël puissent se glisser parmi les pèlerins pour aller s’entraîner à l’étranger, recevoir des consignes ou récupérer des armes.

Le porte-parole à Gaza du Hamas, Sami Abou Zouhri, a appelé l’Egypte à autoriser le retour des pèlerins sans avoir à passer par Israël.

« Nous appelons l’Egypte à rejeter les pressions américaines et sionistes », a déclaré le porte-parole, lors d’une conférence de presse.

« Les pèlerins ne veulent pas être harcelés par les services israéliens, vu toutes les épreuves que tant de nos gens ont déjà connues en passant par ces contrôles », a-t-il ajouté.

Les pèlerins ont refusé de « promettre par écrit » de revenir à Gaza via un point de passage israélien, comme leur avaient demandé les autorités égyptiennes, a indiqué la source policière égyptienne.

Plus tôt, un responsable du ministère jordanien des Affaires étrangères, cité par l’agence jordanienne Petra, avait cependant déclaré que les pèlerins avaient quitté Aqaba après avoir reçu l’assurance des Egyptiens de pouvoir rentrer chez eux via Rafah.

Selon Petra, les Palestiniens refusent de rentrer par le point de passage de Karm Salem (sud-est de la bande de Gaza), contrôlé par les Israéliens, « car nombre d’entre eux ont dans leur famille des martyrs, et d’autres sont recherchés par Israël ».

Les Palestiniens appellent « martyrs » des personnes qui sont mortes en combattant Israël.

Le terminal de Rafah, seule fenêtre de la bande de Gaza vers le monde extérieur, a été fermé au plus fort des combats entre le Fatah du président Mahmoud Abbas et le Hamas qui se sont soldés le 15 juin par la prise du pouvoir par du groupe islamiste dans la bande de Gaza.

Le 26 décembre, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak avait rencontré à Charm el-Cheikh (Sinaï) le président égyptien Hosni Moubarak au sujet de la contrebande d’armes vers Gaza depuis le Sinaï égyptien.

Israël et les Etats-Unis reprochent à l’Egypte de ne pas suffisamment lutter contre la contrebande d’armes dans cette zone.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.