vendredi , 21 septembre 2018
Home / L’Arabie saoudite préfère voir Nicolas Sarkozy sans Carla Bruni

L’Arabie saoudite préfère voir Nicolas Sarkozy sans Carla Bruni

N. Sarkozy et Carla BruniRIYAD (AP) – Un haut responsable saoudien a souhaité lundi que le président français Nicolas Sarkozy ne vienne pas accompagné de Carla Bruni lors de sa visite officielle en Arabie saoudite par respect pour la culture islamique du pays. Ce diplomate, qui a requis l’anonymat pour s’exprimer sur cette question délicate, a souhaité « pour des raisons religieuses » que la compagne du président français, divorcé depuis deux mois, ne participe pas à sa visite dans le royaume du 13 au 15 janvier.

A Paris, l’Elysée n’était pas en mesure de préciser lundi s’il était prévu que l’ancien mannequin devenue chanteuse soit du voyage. Dans l’entourage du président, on indiquait ne pas disposer encore de la composition de la délégation française, qui devrait être connue d’ici la fin de la semaine. Dans le cadre de la stricte interprétation de la loi islamique appliquée en Arabie saoudite, un homme et une femme qui ne sont pas mariés ou n’appartiennent pas à la même famille ne peuvent pas être laissés seuls ensemble et partager la même chambre.

Les Occidentaux sont censés se plier à ces règles en public et nombre d’hôtels n’acceptent pas les couples non mariés dans la même chambre. Nicolas Sarkozy, qui a divorcé de son épouse Cécilia en octobre, s’est affiché avec Carla Bruni à plusieurs reprises ces dernières semaines, notamment lors d’un séjour privé en Egypte pendant les vacances de Noël, et le week-end dernier en Jordanie. Déjà lors de son séjour en Egypte, la presse locale avait fait état de critiques de trois parlementaires égyptiens qui avaient dénoncé la visite du président français au motif qu’il avait partagé sa chambre avec Carla Bruni. En Egypte, les couples égyptiens ou musulmans sont priés de présenter une attestation de mariage pour obtenir une chambre d’hôtel dans le pays, mais la règle ne s’applique cependant pas aux couples occidentaux.

En Inde, où Nicolas Sarkozy est attendu à la fin du mois, l’éventuelle venue de Carla Bruni mettrait déjà en émoi les services du protocole, à en croire un article publié en « une » la semaine dernière par l' »India Express ». « C’est peut-être la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation », a confié au journal un responsable du ministère des Affaires extérieures sous couvert de l’anonymat.

Selon les sources du journal, Carla Bruni, si elle devait être présente, serait considérée comme une membre de la délégation français mais ne saurait recevoir l’accueil habituellement réservé à l’épouse d’un chef d’Etat.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.