mardi , 17 octobre 2017
Home / Entretien / Günter Wallraff veut lire les « Versets sataniques » dans une mosquée

Günter Wallraff veut lire les « Versets sataniques » dans une mosquée

wallraff_guenter.jpgCOLOGNE (Allemagne) (AFP) –Le journaliste et écrivain allemand Günter Wallraff, qui dans les années 80 a notamment dénoncé les conditions de travail des immigrés turcs en Allemagne en se faisant passer pour l’un d’eux durant deux ans, a proposé de faire une lecture publique des « Versets sataniques » de Salman Rushie dans une mosquée de Cologne.

La construction d’une nouvelle mosquée dans cette ville divise la population et relance le débat sur l’intégration des 3,4 millions de musulmans qui vivent en Allemagne, dont 1,8 million de Turcs.

Q – Cherchez-vous la provocation en voulant faire une lecture publique dans une mosquée d’un livre jugé blasphématoire à l’égard de l’islam?

R – Non, je le fais au nom des travailleurs immigrés qui vivent en Allemagne, en tant que personne qui a vécu dans la peau d’un Turc pendant deux ans. Je ne suis pas un ennemi mais un ami des immigrés. Ils me connaissent comme quelqu’un qui s’est engagé pour leur intégration et qui a dénoncé leurs problèmes, notamment dans mon livre « Tête de Turc » qui est devenu un livre culte dans certains pays musulmans, notamment en Turquie.

Q – Comment l’idée vous est-elle venue?

R – Cela s’est passé lors d’un débat en direct sur la radio allemande Deutschlandfunk, la discussion portait sur la construction d’une mosquée à Cologne. Le représentant de la communauté musulmane, Bekir Alboga, m’a demandé si je voulais devenir membre du conseil de cette communauté. Je ne suis pas contre par principe, mais alors je veux contribuer au débat sur l’islam. C’est là que l’idée m’est venue de lire « Les versets sataniques » de mon ami et collègue Salman Rushdie qui a vécu caché chez moi à deux reprises, au moment où la fatwa contre lui était extrêmement menaçante. Je n’ai pas pensé alors que cette proposition provoquerait tant de réactions et ferait tant de bruit.

Q – Les musulmans sont-ils prêts selon vous à briser un tel tabou?

R – Les musulmans ne connaissent pas ce livre, aucun religieux musulman ne l’a lu. Je suis persuadé que même l’ayatollah Rouhollah Khomeiny — fondateur de la République islamique d’Iran (qui a condamné à mort Salman Rushdie en 1989 dans une fatwa) — , ne l’a pas lu. D’ailleurs le livre n’a jusqu’à présent jamais été traduit en turc ou en arabe. On a utilisé un auteur pour faire de la politique. Or ce livre est un chef d’oeuvre littéraire et quand on commence à le lire, on s’aperçoit que ce n’est pas un pamphlet. Je considère que cette lecture va avoir lieu, je pense à l’automne. Elle aura alors une grande, grande signification car on va briser un tabou autour de ce livre. Jusqu’à présent aucune communauté musulmane n’a protesté contre cette fatwa. En raison d’une espèce de faux sentiment de solidarité, tout le monde accepte cette fatwa dans le monde musulman. Et cette lecture serait un signal important contre les fondamentalistes islamistes. Elle aura également un énorme effet libératoire.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Dieu a-t-il aussi créé E.T. ?

La question n’est plus sacrilège. Même le Vatican y réfléchit. La découverte de vie dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.