jeudi , 16 août 2018
Home / Deux Egyptiens condamnés à la prison au Soudan acquittés en appel

Deux Egyptiens condamnés à la prison au Soudan acquittés en appel

LE CAIRE (AFP) – Deux Egyptiens, condamnés à six mois de prison par un tribunal de Khartoum pour avoir introduit au Soudan un livre jugé diffamatoire envers l’une des épouses du prophète Mahomet, ont été acquittés en appel et libérés, a-t-on appris vendredi de source officielle égyptienne.

Abdel Fattah Abdel Raouf et Mahrous Mohammed Abdel Aziz sont arrivés jeudi matin au Caire après avoir été acquittés en appel à Khartoum, a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hossam Zaki. Le ministre soudanais de la Justice avait annoncé le 11 décembre l’inculpation des deux Egyptiens pour avoir exposé lors d’une foire du livre dans la capitale soudanaise l’ouvrage intitulé « La mère des croyants (Aïcha) dévore ses fils » pour le compte du libraire et éditeur égyptien Madbouli.
« Le livre comporte des passages blasphématoires et des atteintes particulièrement odieuses au prophète et à la mère des croyants », avait alors indiqué le ministre. Les deux hommes avaient été condamnés à la mi-décembre en vertu de l’article 125 du code pénal soudanais, qui prévoit des peines de six mois de prison, quarante coups de fouet et une amende.
Ce même article avait servi à juger l’enseignante britannique Gillian Gibbons, inculpée pour avoir laissé des enfants nommer Mohammed (le nom du prophète Mahomet en arabe) un ours en peluche dans une école de Khartoum. Mme Gibbons, 54 ans, avait été condamnée le 29 novembre à 15 jours de prison puis à être expulsée. Elle a passé huit jours en détention avant de bénéficier d’une remise de peine sur ordre du président soudanais Omar el-Béchir et a pu regagner son pays.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.